Lun - Ven 09h00 - 18h30 +212 05 37 77 55 99charibameryem@gmail.com

Soins Conservateurs

Soins dentaires

Bien entretenir ses dents, c'est d'abord respecter les règles hygiéniques élémentaires, mais cela passe également par des soins dentaires réguliers effectués chez le dentiste. Du détartrage à la dévitalisation en passant par le scellement des sillons, petit tour d'horizon des soins dentaires.

1) La carie dentaire

La carie est une maladie infectieuse de la dent causée par une bactérie présente dans la bouche et favorisée par la consommation de sucre et une mauvaise hygiène bucco-dentaire. Non soignée, elle détruit la dent. Quels soins réaliser ? Quelles sont les causes ? Comment calmer la douleur ? On fait le point. On appelle "carie" une maladie infectieuse de la dent qui endommage l'émail puis la dentine en formant une cavité. Il s'agit du problème bucco-dentaire le plus fréquent au monde. Elle est causée par les bactéries présentes naturellement sur la plaque dentaire. Ces bactéries transforment les résidus alimentaires en substances acides qui attaquent l'émail des dents. La carie est favorisée par la consommation de sucre et une mauvaise hygiène bucco-dentaire. En l'absence de soins, la carie progresse, atteint la pulpe dentaire et détruit la dent. Elle touche indifféremment canines, incisives ou molaires.

La carie évolue progressivement en quelques semaines.

  • Au départ, seul l'émail de la dent est atteint sans provoquer de douleur particulière. A ce stade elle ne peut être dépistée et traitée que par un dentiste.
  • Si aucun traitement n'est fait, elle atteint la dentine et donne une sensibilité au chaud et au froid. Un plombage peut alors être proposé pour restaurer la dent.
  • Lorsque la carie atteint la pulpe dentaire, c'est-à-dire la partie interne de la dent, il apparaît une douleur vive et persistante. Un traitement de canal et une restauration sont indispensables pour éviter l'extraction. Dans certains cas, le dentiste doit protéger la dent traitée à l'aide d'une couronne dentaire pour éviter davantage de dommages.
  • Lorsque l'infection se propage de la pulpe dentaire à la racine de la dent, un abcès dentaire peut se former, provoquant une douleur vive et lancinante. Des antibiotiques sont alors nécessaires et le dentiste doit vider l'abcès du pus qu'il contient avant d'éliminer toutes les traces d'infection. Un abcès dentaire doit impérativement être traité en urgence, car il peut entraîner de graves complications comme une septicémie.
Complications

La carie dentaire peut avoir des complications à la fois sur les dents et la santé en général. Elle peut causer des douleurs soudaines et continuelles, parfois violentes, aux dents et à la mâchoire, des abcès (parfois accompagnés de fièvre et d'une enflure du visage) une mauvaise haleine, mais aussi la perte de la dent cariée, des difficultés à mastiquer les aliments et des difficultés de prononciation. Dans les cas les plus graves, il existe un risque de septicémie létale. Elle peut aussi affecter l'apparence, l'estime de soi et le bien-être.

Quand consulter ?

Pour éviter les complications d'une carie dentaire, on conseille de consulter un dentiste tous les 6 mois afin de dépister les premiers signes et de traiter le plus rapidement possible. Si la douleur s'installe, un rendez-vous rapide est recommandé. Une radiographie dentaire peut être pratiquée pour détecter les signes d'une carie précoce ou l'avancée d'une carie douloureuse.

2) Le détartrage

Le détartrage a pour but d'enlever la plaque dentaire (composée de morceaux d'aliments et de bactéries). À l'aide d'un petit instrument pointu, le dentiste enlève le tartre visible et celui qui se cache sous la gencive. Ce dernier peut en effet être à l'origine d'inflammations des gencives ( gingivites), qui entraînent un déchaussement des dents (rétraction de la gencive). Si la technique du détartrage n'est pas douloureuse, l'effet de frottement sur les dents peut être désagréable. Aussi, lorsque vos gencives sont sensibles ou que vous ne réalisez pas souvent de détartrage, il se peut que vous ressentiez des douleurs voire que vos gencives saignent dans les jours qui suivent. Si les douleurs persistent plus de quelques jours, n'hésitez pas à en parler avec votre dentiste.

Il est recommandé de faire un détartrage chez le dentiste tous les six mois à un an environ.

3) La dévitalisation

Lorsque la carie est trop profonde, et une fois la pulpe dentaire atteinte, on ne pourra malheureusement pas conserver la dent vivante. Il faut, pour empêcher la douleur (et la rage de dents inévitable), procéder à la dévitalisation de la dent malade (enlever le tissu vital de la dent, donc les nerfs). La dévitalisation s'effectue sous anesthésie locale. Une fois que la dent a été débarrassée de ses tissus pulpaires, nettoyée correctement et que ses canaux ont été parfaitement préparés, le dentiste va alors s'appliquer à boucher les canaux. Enfin, il reconstruira la forme de la dent afin de la rendre à son usage naturel. D'une façon générale, il est rare qu'on laisse une dent dévitalisée en l'état car elle est alors beaucoup plus fragile. À noter : le prix d'une dévitalisation varie en fonction de la dent : incisive, molaire, canine, etc.

4) Le scellement des sillons

Le scellement des sillons est une technique indolore et sans anesthésie qui permet de prévenir les caries chez les enfants, mais aussi chez les adultes. En effet, 80 % des caries naissant au niveau des sillons, ces faces masticatrices des dents qui sont de véritables pièges à aliments. Profonds, difficiles d'accès au brossage, ils favorisent le développement de la plaque bactérienne. La solution consiste donc à recouvrir lesdits sillons d'une résine protectrice. Cette technique est majoritairement destinée aux enfants afin d'éviter les caries, mais peut aussi être effectuée sur les dents saines des adultes.

5) L'extraction d'une dent

L'extraction dentaire fait partie des soins chirurgicaux, remboursés au même titre que les soins dentaires conservateurs. On appelle aussi cet acte une avulsion dentaire. On arrache une dent pour diverses raisons : délabrement trop important dû à une carie, infection ; déchaussement dentaire ; fracture, mauvaise implantation ( dents de sagesse), traitement orthodontique... Si elle est encore redoutée, grâce aux anesthésiques modernes et aux antalgiques, cette intervention n'est plus douloureuse.